Renouveler mon adhésion » Adhérer » Accès au forum »

Point sur l'abattage des bouquetins du Bargy

Large medium 11888080 823855017728128 3873449413481670555 n

Bouquetins, crédit photo : Eric Breyton


Point sur l'abattage des bouquetins du Bargy

Peut-être en aurez-vous entendu parler, le jeudi 8 octobre dernier, une opération massive d'abattage de 200 à 300 bouquetins dont les cabris nés dans l'année a été autorisée par le préfet de Haute-Savoie sous prétexte de combattre la brucellose (maladie infectieuse). Ainsi le week-end dernier, le massif du Bargy a été bloqué par les gendarmes et 70 bouquetins ont été tués, alors que la majorité n'était probablement pas infectée, les tirs étant intervenus dans un secteur où les animaux sont peu atteints.

Pour information ou rappel, les experts affirment que sur le massif du Bargy, le risque de transmission de la brucellose au cheptel domestique est "quasi-nul" à "minime", et pour l'homme "nul" à "quasi-nul", et qu'on a plus de chance d'attraper la brucellose importée depuis l'extérieur de la France que sur le Bargy. Alors pourquoi des opérations si massives et brutales...?

Tout le week-end et depuis des mois, les associations de protection de la nature, et notamment la FRAPNA, notre fédération, se mobilisent pour tenter d'empêcher cet abatage irraisonné. Grâce à leur mobilisation et au soutien de la population les tirs des bouquetins dans le massif du Bargy ont été suspendus jusqu'à la décision de justice qui interviendra après le 19 octobre 2015.

Le Pic Vert appelle tous ses adhérents à soutenir l'action des associations et à la relayer ! N'hésitez pas à partager l'information et à signer la pétition en cliquant ici : Stop à l'abatage des bouquetins du Bargy

Et pour mieux comprendre la problématique, n'hésitez pas à lire l'article "les 7 points clefs sur les bouquetins du Bargy" rédigé par France Nature Environnement, la LPO, la FRAPNA, l'ASPAS et One Voice :

"Alors que l'abattage de 350 bouquetins ces deux dernières années - dont beaucoup d'animaux parfaitement sains - n'a pas permis de réduire la présence de la brucellose, le Préfet de Haute-Savoie veut récidiver en faisant tuer 200 à 250 bouquetins, ne laissant que quelques dizaines d'animaux sur le massif du Bargy. Pourtant, d'autres solutions existent. Les associations font le point." ...Lire la suite


Nb