Renouveler mon adhésion » Adhérer » Accès au forum »
Plume logo mobile
Bulletin indépendant des lobbies, d’un électorat, consacré à l’intérêt général et super intéressant !
Grain de sable

32 pesticides ou herbicides décelés dans les cours d'eau isérois !


Un grain de sable et la belle machine est bloquée… Il s'agit dans cette rubrique de réhabiliter l'action individuelle qui ne coûte pas grand-chose en énergie, en temps, en argent. Chaque adhérent, chaque sympathisant peut le réaliser facilement et donner l'ampleur nécessaire à son efficacité. Et ça marche si on le fait réellement tout de suite…


Grain de sable:

Ce sont, avec leur pourcentage: métolachlore 35,71 %; naphatalène 34,23 %; glyphosate 32,52 %; atrazine déséthyl 21,74 %; isoproturon 3,38 %; anthracène3,36 % ; hexachlorobenzène 3,23 % ; 2,4D 2,42 %; mécoprop 2,42 %; bromacil 1,93 %; chlortoluron 1,93 %; pendiméthaline 1,84 %; piperonyl butoxyde 1,43 %; dicamba 1,42 %; diuron 0,95 %; dichlorprop 0,93 %; propyzamide 0,93 %; acétochlore 0,92 %; DDT 24' 0,92 %; epoxiconazole 0,92 %; aminotriazole 0,71 %; 2,4MCPA 0;48 %; alachlore 0,48 %; propiconazole 0,48 %; bifénox 0,47 %; deltaméthrine 0,46 %; dicofol 0,46 %; iprodione 0,46 %; et biphényle 0,46 %.

Après une enquête de plusieurs mois s'appuyant sur des données fournies par l'Agence de l'eau, l'association Générations Futures lance un cri d'alarme devant ce constat alarmant. Elle dénonce un vaste problème sanitaire et environnemental. Ces taux très élevés surtout les 4 premiers sont une menace qui perdure sur la faune, les écosystèmes, la biodiversité et notre santé.

Même si l'indicateur de toxicité (évaluation de la toxicité des cours d'eau par les pesticides) a baissé entre 2008 et 2017 passant de 1,2 en 2008 à 0,5 en 2017, il n'en reste pas moins que ces molécules sont tenaces et même après l'arrêt de leur usage elles continuent à contaminer les cours d'eau pendant des années.

Sur le secteur Nord-Isère la Bourbre n'est pas épargnée. L'association Porte de l'Isère confirme dans le Dauphiné Libéré du 20 avril 2019 « une pollution modérée aux nitrates, une forte pollution aux pesticides due à une agriculture intensive sur toute la longueur du cours d'eau... » « Globalement, c'est inquiétant, la situation ne s'améliore pas assez vite, les gens sont toujours exposés à ces produits ».

Les habitudes sont tenaces et malgré les efforts faits, il est plus qu'urgent d'inciter les agriculteurs à modifier leurs pratiques et de les aider financièrement à franchir le pas vers une agriculture respectueuse de l'environnement.

« Nous voulons des coquelicots » Cet appel pour l'interdiction de tous les pesticides de synthèse est plus que jamais d'actualité !

Nous vous invitons si vous ne l'avez pas encore fait, à signer cet appel et à participer tous les 1 ers vendredis du mois aux rassemblements organisés à 18h devant les mairies.

https://nousvoulonsdescoquelicots.org

Une commission spéciale Pic Vert vient de se créer pour suivre cette campagne.

Renseignements au local.

N°59 - Juillet-Août-Septembre

Comité de rédaction et de relecture :

M. Alex, P. Bernard, Classe de CM1\CM2 école Simone Veil Moirans, T. Della Rotta, I. Eilers, A. M. Garden, J. Girard, M. Le Tirant, R. Maurel, A. Macé, J-F. Noblet, M. Peyronnard, Y. Thonnérieux, P.Urgé, M. Vallat.